Judo Kano Club

CODE MORAL

Fondateur du judo, Jigoro Kano était un homme visionnaire et cultivé. Il fût notamment nommé en 1899 au ministère de la Guerre comme président du Centre d’étude des arts militaires japonais, suite au rattachement des arts martiaux (dont le judo) au ministère et nommé secrétaire du ministre de l’Education Nationale.

 

« Le sens du sport n’est pas dans le score ou le record mais dans l’habileté et les moyens déployés pour y parvenir. »

Jigorō Kanō (1860/1938)

L'amitié  « c’est le plus pur des sentiments humains »

 

Le courage « c’est faire ce qui est juste »

 

La sincérité « c’est s’exprimer sans déguiser sa pensée »

 

L'honneur « c’est être fidèle à la parole donnée »

 

La modestie « c’est parler de soi-même sans orgueil »

 

Le respect « Sans respect aucune confiance ne peut naître »

 

Le contrôle de soi « c’est savoir se taire lorsque monte la colère »

 

La politesse « c’est le respect d’autrui »

CHRONIQUE

"Janvier 20121"

Deux pionnières du judo français

En France, le judo féminin doit sans doute beaucoup à deux combattantes d’exception, aux
carrières sportives presque parallèles : Catherine Fleury (née le 18 juin 1966) et Cécile Nowak
(22 avril 1967). C. Fleury devient championne du monde à Belgrade en 1989 dans la catégorie
des moins de 61 kg et C. Nowak remporte ce titre aux mondiaux de Barcelone en 1991 chez
les moins de 48 kg. Pour la première apparition du judo féminin aux Jeux olympiques de
Barcelone en 1992, C. Fleury remporte la médaille d’or dans sa catégorie de poids en battant
la Japonaise Ryoko Tamura et C. Nowak remporte également le titre olympique dans sa
catégorie en battant l’Israélienne Yael Arad. Parmi les sept médailles remportées par la
délégation française de judo à ces Jeux de Barcelone, les deux médailles d’or seront celles de
nos deux pionnières.

Judo Kano Club de Nogent sur Marne - Centre sportif David Douillet -

19 Bis rue Paul Bert - 94130 Nogent sur Marne 

Mentions légales

CNIL