Judo Kano Club

CODE MORAL

Fondateur du judo, Jigoro Kano était un homme visionnaire et cultivé. Il fût notamment nommé en 1899 au ministère de la Guerre comme président du Centre d’étude des arts militaires japonais, suite au rattachement des arts martiaux (dont le judo) au ministère et nommé secrétaire du ministre de l’Education Nationale.

 

« Le sens du sport n’est pas dans le score ou le record mais dans l’habileté et les moyens déployés pour y parvenir. »

Jigorō Kanō (1860/1938)

L'amitié  « c’est le plus pur des sentiments humains »

 

Le courage « c’est faire ce qui est juste »

 

La sincérité « c’est s’exprimer sans déguiser sa pensée »

 

L'honneur « c’est être fidèle à la parole donnée »

 

La modestie « c’est parler de soi-même sans orgueil »

 

Le respect « Sans respect aucune confiance ne peut naître »

 

Le contrôle de soi « c’est savoir se taire lorsque monte la colère »

 

La politesse « c’est le respect d’autrui »

CHRONIQUE

"Avril 2021"

Démocratisation d’une technique de judo : harai-goshi

Lors d’une séance de randori, aux premières années d’existence du Kodokan, Jigoro Kano
rapporte l’anecdote suivante : « M. Shiro Saigo était […] expert dans la manière d’esquiver
n’importe quelle technique. Ma technique favorite était uki-goshi et je ne le laissais pas
l’esquiver facilement, bien qu’à la fin il apprit à esquiver en sautant ; harai-goshi me servit à
intercepter sa jambe et me permit de le projeter. (1) » Cette technique, qui consiste à balayer
d’une jambe l’une de celles du partenaire en se servant de la hanche pour point d’appui, a
progressivement évolué – elle existait avant le Kodokan dans les écoles anciennes de budo –
au point de trouver sa place dans les kata et de s’imposer comme l’une des projections les plus
efficaces du judo.

----------
(1) Jigoro Kano, Judo Kyohon, Éditions Blurb, 2020, p. 82.

Judo Kano Club de Nogent sur Marne - Centre sportif David Douillet -

19 Bis rue Paul Bert - 94130 Nogent sur Marne 

Mentions légales

CNIL